Capable d’écrire 16 mots pas intéressants par jour ?

Est-ce que tu veux :

  • Savoir comment gagner en clarté et découvrir dans quelle direction aller, sans passer 3 heures à définir tes objectifs, ni galérer avec des méthodes compliquées… (le secret de cette méthode réside justement dans sa simplicité, ce que tous les gourous de l’efficacité oublient quand ils pensent à des méthodes pour aider leurs élèves… C’est pour ça qu’ils finissent par embrouiller tout le monde…)
  • Tester une méthode que je trouvais perchée et dénuée de sens au premier abord… Que j’ai testée… Et qui m’a complètement fait changer d’avis en 3 jours tellement elle m’a apporté
  • Découvrir comment un simple cahier d’écolier peut changer tes perspectives, tes objectifs et ta manière de progresser… Sans avoir besoin d’écrire plus de 2 lignes par jour dedans…

Tout ça, en 1min chrono, sans même te poser de question…

  • Savoir comment utiliser une méthode employée depuis des millénaires par des centaines de leaders mondiaux au planning chargé (un des plus connus d’entre eux : Marc Aurèle, un empereur romain… rien que ça)

En lisant ça, tu peux te dire :

  • “Gnagnagna, c’est trop beau pour être vrai donc c’est nul” (dans ce cas, désabonne toi de ces mails avec le lien d’en bas… Tu ne vas pas progresser)
  • “Tient, intéressant, quelle est donc cette méthode ? Comment on fait ? Je peux tester ?”

Je t’ai promis de la simplicité…

Tu dois écrire tous les jours : faire ton journal.

J’ai eu plein de choix complexes à faire ces derniers temps (je préfère dire complexe que difficiles car ce sont des choix “de luxe”, ce ne sont pas des questions de vie ou de mort) et réfléchir de manière posée à l’écrit m’a beaucoup aidé…

Mais la question que je reçois dès l’instant où je parle du journal (j’ai déjà fait une vidéo à ce sujet), c’est “Lucien, je ne sais pas quoi écrire… Comment fais-tu pour avoir de l’inspiration tous les soirs ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Le repos du guerrier (même si tu n’en es pas un)

Je te rassure, pas de génie de la créativité en moi, juste un principe simple : je me pose tous les soirs pour écrire quelques lignes (au moins deux).

Mon carnet fait 11cm de large, je mets à peine 8 mots par ligne, ça fait donc 16 mots…

16 mots minimum pour réussir à appliquer mon habitude…

En plus, je me félicite même quand ils ne sont pas intéressants… Alors franchement, ce n’est pas difficile.

Si tu n’as pas d’inspiration pour ces deux lignes, écris :

  • Comment tu te sens maintenant
  • Que penses tu de ta journée

Il n’y a pas de problème à écrire plus (je suis en moyenne à une à deux pages par jour). Mais tout ce que tu écris en plus, c’est pour le plaisir.

0 pression.

Ton journal n’est là que pour t’aider… Pas te donner des contraintes supplémentaires.

Bon… Je n’aime pas imposer des outils… Tu le sais, ce qui compte, ce sont les principes… Alors tu imagines à quel point le journal doit être important pour que j’ose t’ordonner de tester ! (et tu penses bien que je connais d’autres personnes qui ne disent que du bien de ce petit bloc de papier en apparence si banal…)

Plus qu’un mot : fonce !

Clique ici pour voir la vidéo sur le journal.

L’action est la clé !

Lucien Roy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *