Comment être plus chanceux

Consultez la version vidéo ici ou en bas de l’article !

Salut tout le monde, ici Lucien Roy, je suis impatient de vous présenter cette vidéo sur la chance. Ce sujet est réellement passionnant et est en lien direct avec l’optimisation du temps. Nous allons nous plonger dans les travaux du psychologue britannique Richard Wiseman. Il a en effet étudié la chance de manière scientifique.

Pour écrire cette vidéo, je me suis appuyé sur l’article de recherche de Wiseman a propos de son étude de la chance qui a duré 10 ans. Pour les intéressés, je mettrai en lien mes sources dans la description. L’article de recherche est évidemment en anglais. Petit avertissement. Tout au long de la vidéo je parlerai des chanceux et des mal chanceux il est important de noter que ce sont simplement des raccourcis pour dire les gens qui se trouvent malchanceux et les gens qui s’estiment chanceux. De cette manière, mes phrases seront plus claires et moins lourdes. Sans plus attendre entrons dans le vif du sujet.

Petite histoire de la chance

La chance est recherchée depuis longtemps par les hommes. On la retrouve notamment dans de nombreuses superstitions : croiser un chat noir porte malheur, on touche du bois pour se porter bonheur et on évite de passer sous les échelles. Grâce à ces superstitions, on se rend bien compte que la chance est un sujet qui est important pour les humains. C’est ce qui a motivé Wiseman a en faire une étude scientifique pour qu’on cesse de se baser sur nos seules superstitions en matière de chance.

La question centrale est donc :

Pourquoi certains enchaînent les réussites quand d’autres ne connaissent qu’échec et désastre ?

En effet on connaît tous une famille particulièrement malchanceuse à qui il semble n’arriver que des déconvenues.

Pour commencer son étude Wiseman a posté deux annonces à quelques jours d’intervalle dans les journaux nationaux : l’une demandant aux personnes particulièrement chanceuses de se signaler à lui et l’autre demandant aux personnes malchanceuses de se manifester. Il a en tout réuni 400 cobayes pour réaliser ses expériences.

Il a ensuite analysé l’histoire de chaque individu pour voir si la vie des chanceux différait réellement de celle des malchanceux. Sa conclusion est la suivante : On génère nous-même notre chance ou notre infortune. Wiseman a ensuite essayé d’identifier des point communs entre les gens chanceux pour tenter d’établir une règle sur la chance.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment ne plus être perfectionniste

Vous êtes surement là pour ça, alors voyons les 4 principes de la chance de Wiseman.

1- Les chanceux on le talent de créer et de repérer les opportunités.

2- Les chanceux écoutent leurs intuitions car ils se font confiance

3- Les chanceux envisagent et se projettent dans leur réussite au début de chacun de leurs projets

4- Les chanceux sont particulièrement résilients, cela leur permet de recycler facilement leur malchance en opportunités.

Voyons par quelle expérience Wiseman est parvenu à ces conclusions.

Il a donné un journal aux gens chanceux et malchanceux, et leur a demandé de le parcourir et de lui dire combien de photographies il y avait à l’intérieur. En moyenne, les malchanceux ont pris environ deux minutes pour compter les photos, alors que les chanceux ont pris seulement deux secondes. Pourquoi? Parce que la deuxième page du journal contenait le message: “Arrêtez de compter. Il y a 43 photos dans ce journal.” Le message s’étalait sur une moitié de page et était écrit en caractères de plus de 5 centimètres de hauteur. Tout le monde était en mesure de le voir, mais les malchanceux ont eu tendance à le rater quand les chanceux l’ont remarqué tout de suite.

Presque étonné par son résultat Wiseman a encore poussé le bouchon. Au milieu du journal il a caché un autre message « arrêtez de compter et dites à l’expérimentateur que vous avez vu ce message, vous recevrez ainsi 250$ » Encore une fois les malchanceux ont raté ce message.

Suite de l’expérience :

Pour tenter de donner des bases psychologiques à ses observations, Wiseman à fait passer à ses 400 cobayes un test de personnalité. Les résultats ne sont pas réellement étonnants.

Les malchanceux sont en moyenne plus anxieux que les chanceux. D’autres études ont confirmé que l’anxiété baisse la probabilité de remarquer quelque chose qui sort de l’ordinaire. On pense bien sûr à l’expérience du journal. Mais on peut aussi se dire que les chanceux doivent être de bien meilleurs entrepreneurs car ils sont plus aptes à repérer les opportunités.

Les chanceux voient donc plus large, sont plus relaxés et ouverts à la nouveauté.

Pour ne pas avoir une vidéo trop longue nous allons sauter la caractéristique suivante des chanceux que vous retrouverez sur le blog !

Les malchanceux ont une vie beaucoup plus routinière que les chanceux. Wiseman nous dit que ce mode de vie empêche la chance car on ne rencontre pas les opportunités en faisant toujours la même chose et en ne rencontrant pas de nouvelles personnes.

Voyons donc le dernier caractère des chanceux. Ils voient le verre à moitié plein. Si un malchanceux se retrouve au milieu d’un cambriolage de banque alors qu’il se rendait tranquillement au guichet, il mettra cette mauvaise expérience sur le compte de sa malchance.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Planifier l'année [les 9 étapes](24/26)

Le chanceux quant à lui sera heureux de ne pas s’être pris une balle dans la tête pendant cette expérience.

J’espère que vous voyez bien la différence de comportement flagrante entre ces deux types de personnes.

Bon la si comme moi vous vous estimez chanceux vous devez vous sentir très bien mais que faire si vous vous sentez malchanceux ou même si vous êtes chanceux et que vous voulez encore augmenter votre chance.

On peut devenir plus chanceux.

Oui oui, c’est Wiseman qui a conclu ça d’une autre expérience qu’il a mené. Il a découvert qu’en listant les piliers de la chance aux malchanceux et en les faisant travailler pour améliorer ces piliers il est possible de les rendre plus chanceux et donc heureux.

Pour rappel les piliers sont :

Se créer des opportunités

Se faire confiance et notamment à ses intuitions

Envisager sa réussite au début de chaque projet

Et recycler sa malchance en opportunités.

Je ne dis pas que tout cela est facile mais voici les exemples que donne Wiseman dans son article.

Briser les routines pour découvrir des opportunités

– Faire preuve de scepticisme positif. C’est-à-dire tester les choses même si on est pas totalement convaincu pour voir si elles ont un impact positif sur nous. Je vous conseille vivement de mettre cela en place sur cette chaine, c’est le fait de tester mes conseils qui vous permettra de déterminer s’ils marchent pour vous ou pas.

Pour découvrir d’autres moyens d’appliquer ces 4 principes de la chance dans votre vie, remplissez un des formulaire en bas ou sur le côté pour que je puisse vous envoyer mon guide “7 outils pour devenir efficace et heureux” qui détaille différentes manières de travailler ces piliers.

En conclusion, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Améliorer vos piliers de la chance pour être plus heureux et mieux réussir. Et si vous n’êtes toujours pas convaincu des bénéfices d’être chanceux, je vous invite à regarder ma série de vidéos sur le livre système 1 système 2 qui vous permettra de comprendre les ressorts psychologiques liés au bonheur et à la chance. Je vous dit à la semaine prochaine dans un nouveau décors.

BYE

L’article précédent : Ne demandez plus la permission

1 réflexion sur “Comment être plus chanceux”

  1. Ping : Croire en soi pour réussir et atteindre ses objectifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *