Entrer dans un état de “flow”

Le flow est un état dans lequel on est absorbé dans une activité. On ne voit plus le temps passer, on prend du plaisir et on est productif. Autant dire que c’est le Graal pour être efficace. Je n’ai pas de réponse à la question « comment entrer en flow ? (De plus, une telle réponse ne s’appliquerait probablement qu’à moi). Cependant son étude conserve tout son intérêt vu la valeur de la capacité à reproduire un tel état « à la demande ».

Au moment où j’écris cet article, je suis bien installé dans mon fauteuil. Ça fait un moment que je suis absorbé dans ma lecture des « boron letters » de Gary Albert. La nuit commence à tomber, il est 17h32. Je remarque que j’étais en flow et une idée vient d’arriver dans ma tête : si je décris précisément les moments dans lesquels je parviens à entrer en flow, peut être parviendrais je à me replonger dans cet état sur commande.

Ce que vous lirez n’est donc qu’une remarque à moi-même qui vous inspirera peut-être à adopter une démarche d’explorateur pour gagner du temps.

Les circonstances étaient les suivantes :

  • J’avais commencé à lire les « boron letters » il y a quelques semaines suite à la recommandation d’une vidéo d’une personne que je ne suis pas (j’en avais aussi entendu parler avant).
  • J’avais abandonné la lecture par ennui parce que le début parle de sport et que je n’ai pas envie de lire à propos de sport (en plus le style n’est pas des plus fluides).
  • J’ai revu une image de ces lettres dans une vidéo YouTube de quelqu’un que je suis et respecte profondément.
  • J’ai repris la lecture.
  • C’était le flow.

C’est particulièrement intéressant parce que j’ai pas mal procrastiné aujourd’hui et qu’il était déjà tard. Les conditions immédiates étaient donc assez mauvaises. Mais les conditions de long terme (notamment la recommandation répétée des “boron letters” par plusieurs sources que je respecte) étaient bonnes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Arrête… C’est toxique pour toi.

Mon analyse de la situation me pousse à penser que je suis « entré en flow » grâce à mes croyances précédent l’activité (renforcée par le YouTubeur que je suis assidûment). Mon expérience m’indique aussi que l’état présent ne constitue pas de barrière au flow. Il peut être atteint malgré un niveau d’énergie assez faible.

La recherche continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *