J’arrête la musique pour travailler

Je suis assis dans mon fauteuil, il est 16h31 et je ne sais pas quoi écrire. J’ai tourné une vidéo ce matin et l’ai programmée pour ce dimanche. C’est la première d’une série de 6 vidéos qui seront les piliers du blog. Ces vidéos/articles exposent ma vision de l’efficacité et pourquoi il faut se libérer du fonctionnement classique expliqué dans tant de livres. Vous m’en direz des nouvelles.

Ah, j’ai trouvé de quoi j’ai envie de parler : la musique. Il y a quelques temps, il n’y avait jamais de silence dans mon appartement. Toujours une musique, un podcast ou une vidéo en guise de fond sonore. Ça m’aidait à avoir de l’endurance dans mon travail. En laissant partir une partie de mon esprit, je m’ennuyais moins vite.

Depuis 2 semaines, c’est le silence quasi permanent dans mon appartement. La lecture et l’écriture étant mes activités principales (pendant les vacances), j’aime la concentration que me procure l’absence de sons.

La créativité est plus facile, je me distrais moins. Quand c’est le silence, on remarque nos changements d’attention. On se sent mal à l’aise à procrastiner. On cherche ce qu’il y a de mieux à faire.

Dernière chose : quand je dis « ce qu’il y a de mieux à faire », je ne parle pas forcement des tâches les plus importantes, mais des actions les plus adaptées à mon état actuel.

Quand je suis fatigué, je choisis une photo pour instagram. Quand je suis plus énergique j’écris. En position intermédiaire, je lis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *