Le mot n°1 qui te fait perdre du temps

Je suis tranquillement assis dans mon fauteuil favori (un POANG de chez Ikea), l’ordinateur au bout des doigts… pensif.

Je t’écris ce mail avec un peu d’avance et la rentrée approche. Les coachings en pause cet été vont reprendre… Les problématiques de mes élèves refont surface dans mon esprit…

C’est ça que j’aime dans le coaching… Avoir peu d’élèves, si bien que mon cerveau peut travailler pour chacun d’eux. Le soir en m’endormant, sous la douche, en faisant la cuisine, j’ai régulièrement des idées concernant leurs problèmes… C’est pour ça que les places sont limitées… Sans ce process, je finirais par empiler les élèves comme un médecin généraliste qui enchaîne 50 rendez-vous dans la journée… 

Et donc, je pensais à une de mes élèves…

Dont la problématique est de ne pas savoir dire “non”… 

Peignons un tableau avant qu’on travaille ensemble :

Elle est tellement sympa qu’elle veut aider tout le monde. Elle dit oui à tout, même si elle est épuisée. Elle a cette générosité en elle… Mais ça la ronge de l’intérieur comme un poison… 

De plus en plus fatiguée à cause des sollicitations, elle est constamment sur les nerfs et retourne dormir dans sa voiture lors de ses pauses tellement son corps est épuisé.

Elle était victime (comme on l’est tous plus ou moins) du mot qui fait perdre le plus de temps : “OUI”.

C’est tellement agréable de se sentir utile… et on ne veut décevoir personne… 

Mais au bout d’un moment, il faut mettre les points sur les “i”.

Dire OUI a un projet, c’est dire NON à tous les autres… 

Dire OUI à trop de projets, c’est tous les négliger parce qu’on ne peut pas se donner à 100%.

Dire trop de fois OUI, c’est irrespectueux… Parce que tu sais bien que tu ne pourras pas tenir tes promesses…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les "3R's" : à utiliser pendant les vacances pour mettre le turbo en donnant l'impression de ne rien faire

Et constamment dire OUI aux autres, c’est se dire NON à soi… 

C’est négliger ta famille, ta passion, tes amis et ce que tu aimes faire au fond de toi.

Par pitié, respecte les autres en leur disant NON.

Encourage-les en leur disant NON.

Pour avoir l’impact que tu souhaites, tu as besoin de concentration. Tu dois dire NON à (presque) tout, sauf ton projet prioritaire… 

Qu’est ce que ça aurait donné si Gandhi était allé boire un coup avec un vieil ami au lieu de faire un discours pour changer son pays ?

Trouve ta mission et fonce. C’est comme ça que tu aideras le plus les autres en te respectant toi même.

Clique ici pour ne pas manquer les prochains mails quotidiens !

L’action est la clé !

Lucien ROY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *