gagner du temps

Comment je me suis libéré 30 heures par semaine en 1 an ?

Je me suis libéré 30 heures par semaine en 1 an.

Imaginez que vous rentriez épuisé chez vous le soir. Vous en avez plein le dos, le cerveau en bouillie. La seule chose dont vous êtes capable est de vous asseoir et de sortir votre téléphone devant votre console pour oublier cette journée épuisante. Vous ne voyez pas le temps passer et quelques instants plus tard, il est déjà l’heure d’aller se coucher. Vous venez de passer plus de 2h devant la télé sans vous en rendre compte.

Et bien ça c’était moi il y a un an. Mais depuis le temps, beaucoup de choses ont changé. Quand je rentre chez moi le soir, je n’ai qu’une envie : me jeter sur mon objectif qui me passionne : ce blog.

Alors oui, quand je dis que je me suis libéré 30 heures par semaine, c’est vrai. On va voir comment !

Cliquez ici et récupérez la fiche action pour appliquer les conseils de cet article et avancer dans vos objectifs 😉

Métamorphoser l’utilisation de son temps

Voyons donc comment il est possible de métamorphoser l’utilisation de son temps comme ça. Dans ma semaine, il y a 168 heures. 56 heures pour dormir. Environ 21h de repas. 50 heures de travail. Et ensuite, il reste 41 heures non utilisées. Si vous avez un emploi ou que vous faites des études, il est très difficile de modifier vos temps de sommeil, repas et travail. Notre influence est donc sur ces 41 heures qu’il nous reste (et même si elles sont empiétées par un temps de transport, on décide quand même de ce qu’on fait, on verra comment dans la suite de la vidéo).

Maintenant, je vais vous partager les points essentiels qui m’ont permis de métamorphoser l’utilisation de mon temps, c’est parti !

Les étapes a suivre pour gagner du temps

Aidez vous de la passion

Le première chose que j’ai faite était de changer d’obsession. On a tous un truc plus important que les autres dans notre vie. C’est celui qui nous empêche de dormir et qui nous prend tout notre temps libre. Pour certains c’est le travail, pour d’autres ce sont les jeux vidéo. C’était mon cas.

L’obsession est à double tranchant. Soit elle nous fait avancer vers ce qu’on veut vraiment. Soit elle nous freine chaque jour. Mais c’est pervers puis ce qu’elle nous fait quand même plaisir. C’est une vraie prison dorée.

Pour s’en défaire, il n’y a pas 36 solutions. En fait, je n’en connais qu’une seule : il faut la remplacer par une autre passion. Ça, au début, je n’y croyais pas. La passion semblait être l’argument de vente du marketing internet.

“Achetez mon produit, trouvez votre passion, réussissez.”

Mais je dois avouer qu’en un an de progrès, je pense qu’ils on raison. Il faut un truc sacrément puissant pour vous empêcher de trainer devant la télé après une journée de 8h de travail. Il faut une raison valable pour que le cerveau accepte de faire autre chose que se reposer.

Suite à la création de mon blog, je suis passé de 15-20h de jeux vidéo par semaine à 20h d’expérimentation pour devenir plus efficace.

Ensuite, la magie de la passion, c’est qu’elle grignote sur tout. Les activités qui y sont liées deviennent un loisir. Si bien que j’ai fini par passer encore 10 heures de plus à travailler sur le blog.

Maintenant vient la question qui fâche : comment trouver votre passion ? Je n’ai pas de réponse toute faite pour ça mais deux techniques ont marché pour moi.

– Tester de nombreuses activités

– Consommer différents types de contenu, notamment sur youtube pour découvrir de nouvelles activités. C’est comme ça que j’ai découvert que créer un blog pourrait être une bonne idée.

De la pression positive pour gagner du temps

Passons au point suivant : la pression. Je parie que vous avez déjà voulu travailler en vacances. Vous savez pendant vos années lycée. Il y a forcément une fois où vous vous êtes dit : « ok, cette année, je prends un peu d’avance, je vais travailler avant la rentrée ». Vous l’avez surement dit, mais certainement pas fait. Quand on a trop de temps, on procrastine énormément.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Faut-il moins dormir ?

Je m’en suis rendu compte à mes dépends la semaine dernière. J’ai voulu écrire des articles pour alléger mon mois de septembre, mais impossible, je me voyais avec encore un mois de vacances ce qui m’empêchait totalement d’agir.

Pour contrer cela, il y a plusieurs solutions. Premièrement, quand vous n’êtes pas en vacances, vous avez une pression sur votre temps qui est en partie utilisé pour le travail. Dans ces conditions, on a intérêt à être efficace pour le reste de nos activités si on veut progresser un petit peu.

L’autre type de pression dont je veux parler est celle que vous choisissez : la pression sociale. Cet outil est extraordinaire et m’a fait gagner beaucoup de temps cette année. Vous pouvez l’utiliser de plusieurs manières :

– Créer un groupe de personnes qui partagent le même projet que vous avec qui vous discutez chaque semaine de votre avancement et de vos objectifs. C’est ce que les américains appellent un « mastermind ».

– Dire à tout votre entourage que vous vous lancez dans un projet. Comme ça, à la prochaine réunion de famille, on vous demandera des nouvelles de votre avancement et c’est un peu la honte de ne rien avoir fait.

D’ailleurs, c’est cette pression qui me pousse à écrire cette vidéo parce que je sais que vous êtes plus de 3000 abonnés et que mes vidéos sont attendues le dimanche matin à 6h30.

Donc pour récapituler, créez-vous une pression positive pour vous permettre d’avancer !

Au fait ! Si vous voulez avoir des résultats, vous savez qu’il faut agir. Et pour vous faciliter tout ça, je vous ai fait une petite fiche récapitulative pour vous permettre de mettre en pratique les conseils de cette vidéo. Cliquez-ici pour l’obtenir 🙂

Depuis le début de la vidéo, on a vu que changer de passion et se mettre une pression positive font parti des outils qui m’ont permis de gagner 30h par semaine en un an. Passons au suivant : Le plaisir.

Atteignez vos objectifs avec plaisir !

Que diriez vous de passer un an à galérer sans aucune satisfaction en retour ? Comment ça, vous n’êtes pas partant ?! Entre nous, ce n’est pas vraiment étonnant… Mais le problème, c’est qu’on souhaite souvent atteindre des objectifs sans penser au plaisir ce qui ruine notre motivation. Si on ne prend pas un minimum de plaisir, on stagne et on perd toute envie d’avancer. A l’inverse, le plaisir est un cercle vertueux puis qu’il entretient notre passion qui nous donne encore plus envie de faire des efforts. Si bien que nos résultats augmentent ce qui nous fait plaisir etc.

Nous l’avons vu dans la vidéo sur les bonnes habitudes : la récompense est un élément crucial de la formation d’habitudes. C’est même pour ça que nos mauvaises habitudes se forment à notre insu : si on mange trop de chocolat, ce n’est pas pour grossir, mais parce qu’on aime ce goût sucré.

Pour réussir à prendre du plaisir dans l’effort qui nous mène à nos objectifs, la passion aide beaucoup, mais c’est rarement suffisant. Je vous conseille de créer des récompenses pour vos actions. L’idée est d’éviter que l’atteinte de votre objectif final dans un ou deux ans soit votre seul plaisir, sinon, ça risque bien de ne pas arriver parce que vous abandonnerez avant…

Pour cela, fêtez vos petites victoires. Ça fait une semaine que vous parvenez à lire 1h chaque soir avant de vous coucher : allez au restaurant ou faites quelque chose qui vous fait vraiment plaisir. N’hésitez pas non plus à parler de vos succès à vos proches qui seront les premiers à vous encourager !

Optimisez votre temps

Point suivant pour gagner 30 heures par semaines : optimiser votre temps. Je sais, ce n’est pas le scoop de l’année, mais être plus efficace fait gagner beaucoup de temps. Le tout est d’adapter les techniques à votre situation. Passons par quelques exemples.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Procrastination [10 outils scientifiques pour y remédier]

Je suis étudiant, j’ai beaucoup de choses à apprendre : je révise donc dans le bus et utilise des techniques d’apprentissage rapide qui me permettent de retenir sans y passer des heures. En plus, j’élimine complètement les distractions quand je travaille, si bien que je suis complètement concentré sur la tâche en cours et pas sur le dernier commentaire de ma photo de profil facebook.

Si vous êtes parisien et que vos temps de transport sont très longs, vous pouvez écouter des podcasts au sujet de votre passion. Il suffit de remplacer la musique de vos écouteurs par ces podcasts et le tour est joué.

Si vous voulez vraiment gagner du temps, voici quelques autres outils essentiels :

– Le sport pour garder un cerveau frais et dispo pour nos autres tâches.

Le sommeil. C’est un incontournable et il faut en prendre soin

Les habitudes. C’est le meilleur moyen de mettre nos actions en pilote automatique pour parvenir à nos fins sans devoir se forcer en permanence.

Maintenant qu’on a vu les premiers principes qui m’ont permis de gagner 30 heures par semaine en un an, passons aux deux plus surprenants.

Les deux principes étonnants

On dit souvent que la dispersion est l’ennemi n°1 de l’efficacité. Ce n’est pas tout à fait exacte. Imaginez que nos ancêtres aient décidé de ne jamais rien faire d’autre que ce qui marche. On n’aurait pas trouvé le feu, on n’aurait pas construit d’outils, on serait encore au stade des singes les moins évolués. A notre échelle actuelle, ça reviendrait à utiliser de vieilles méthodes alors que les nouvelles sont meilleures en tous points. Il faut donc bien différencier dispersion et expérimentation. L’équilibre n’est pas facile à trouver parce qu’expérimenter en permanence revient à se disperser, mais c’est essentiel.

Sur les 50 dernières semaines, j’ai dû tester une quarantaine de méthodes d’efficacité. Pour certaines de ces méthodes, je pensais qu’elles n’allaient pas marcher, puis j’ai eu des surprises. Pour d’autres, c’était plutôt l’inverse, une déception parce que je m’attendais à mieux. La seule chose qui m’a permis de juger ces méthodes est l’expérimentation. Dans son étude sur la chance, Richard Wiseman explique la notion de scepticisme positif. Le scepticisme positif revient à donner le bénéfice du doute aux méthodes qu’on découvre. Au lieu de présupposer qu’elles sont inutiles et ridicules, on essaye pour voir. A l’inverse, le scepticisme négatif revient à ne jamais vérifier ses suppositions de départ. Si on pense que ça ne va pas marcher, on jette tout de suite à la poubelle, sans même tester.

Si vous voulez un exemple d’une méthode que je pensais inutile alors que j’ai fini par la trouver géniale en faisant le test, consultez les 7 questions pour se fixer un objectif dans cet article.

Petit rappel pour ceux qui savent que seule l’action permet d’avoir des résultats et que simplement écouter mes vidéos ne sert à rien : la fiche action liée à cette vidéo est disponible en cliquant ici !

Agissez à la hauteur de vos ambitions

Passons maintenant à un principe fondamental qui est bien peu respecté. Il faut que vos actions soient en accord avec ce que vous dites. Combien de personnes disent qu’elles vont être millionnaire. Combien de personnes annoncent qu’elles vont avoir une chaine YouTube avec 100 000 abonnés ?

Tout ça, c’est bien beau, mais il faut agir pour réaliser de tels objectifs. Alors le conseil que j’ai pour vous est d’agir à la hauteur de vos ambitions. Ça ne fera qu’alimenter votre passion. Vous verrez des résultats qui vous feront plaisir et que vous pourrez montrer à votre famille et amis. Pour continuer ce succès, faites des expériences : peut être que vous pourriez trouver une nouvelle méthode plus efficace.

Je vous laisse méditer tout ça, allez télécharger la fiche !

Rappelez vous que l’action est la clé !

BYE !

2 réflexions sur “Comment je me suis libéré 30 heures par semaine en 1 an ?”

  1. Bonjour,
    merci pour cet article. C’est de loin l’annalyse la plus intéressante que j’ai pu lire sur le sujet. Mais je ne pense pas que tout le monde soit logé à la même enseigne sur ce sujet. Tu as bien fait de tester plusieurs méthodes! Action! Action! Action! 😉

    1. Bonjour Milas, merci pour ton commentaire ! Qu’entends tu par “tout le monde n’est pas logé à la même enseigne sur ce sujet” ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *