“L’enjeu va bien au-delà de la gestion du temps si tu veux réussir en te faisant plaisir”

Lucien Roy profil

Bienvenue sur Riche de Temps, je suis Lucien Roy, spécialiste de la productivité et coach pour te permettre d’allier excellence et bien-être personnel en utilisant tes défauts pour travailler mieux.

Sur cette page, je vais :

  1. T’en dire un peu plus sur moi pour que tu saches d’où viennent mes conseils et si tu veux les suivre ou pas.
  2. Te montrer par quelles ressources commencer si ce que je dis te branche.

Si tu ne veux pas de blabla, va directement sur le blog.

Lucien Roy aujourd’hui

Dans le mur Lucien ROY
Dessin de Cyril Leclerq

J’en ai marre de l’hypocrisie du domaine de l’efficacité où chacun partage les outils qui ont marché pour lui… Fait des promesses mirobolantes… Sans jamais se préoccuper de savoir si ça marche aussi pour les autres…

Pire…

Ces outils causent des burnouts… 

Parce qu’ils ne mènent jamais à se poser les questions fondamentales… Et à quoi bon aller toujours plus vite si on va dans la mauvaise direction ?! (J’en parle davantage dans la suite de cette page)

Plutôt que sur les petites techniques, je me concentre sur les grands principes : les règles indispensables pour s’accomplir au quotidien en réussissant nos projets, tout en libérant du temps pour ce qui compte le plus (souvent la famille et les relations).

Cette approche qui donne un vrai sens à ce qu’on fait a porté ses fruits. J’aide des milliers de personnes chaque jour (ce n’est pas une hyperbole, plus de 2.500 personnes lisent ce que j’écris quotidiennement) à travers mes contenus et je travaille à plein temps sur le coaching et le blog.

Je reçois vos messages tous les jours et ça me fait chaud au coeur de vous voir progresser comme ça. Grâce à ces succès, j’ai de plus en plus d’opportunités de diffuser notre message au-delà du blog, que ce soit à la radio, dans une école pour adultes au Québec, sur France Tv éducation, dans de petites conférences, en interview et dans diverses formations en ligne dans lesquelles j’interviens en tant qu’expert de la productivité dans des domaines variés tels que l’architecture d’intérieur, la bourse ou le développement personnel.

france tv education lumni
lucien roy conférence
challengeu

Lucien Roy avant la création de Riche de Temps

Après mon bac, j’entre en classe préparatoire… Après tout, c’est le chemin “idéal” si on n’a pas envie de se poser de question et qu’on ne sait absolument pas où aller.

Je crois que c’est un de mes derniers choix par défaut… Parce que ça coûte cher de ne pas se poser les bonnes questions… 

Par chance (et surtout par travail), ma première année se passe très bien. Les notes sont là, c’est le principal, non ?

Euh, pas sur… 

J’aime bien ce qu’on fait, c’est stimulant, mais ce n’est pas non plus l’amour fou avec les matières que j’étudie (l’économie et les maths).

Du coup, je passe le plus possible de temps sur les jeux vidéos. Rapidement, c’est l’addiction… Je passe entre 20 et 30 heures à jouer par semaine, je suis dans une équipe, on affronte les meilleurs joueurs du monde entier, c’est une expérience très excitante.

Mais au bout d’un moment, je me pose des questions… Que vais-je dire aux entretiens de recrutement quand on parlera de mes loisirs ?

Parce qu’à côté de la prépa… On a pas beaucoup de temps… Et à part un peu de sport et 1 ou 2 sorties par mois avec mes amis, je ne fais rien d’autre que jouer.

Pas très valorisant… 

J’essaye d’arrêter de jouer une dizaine de fois… Sans succès.

Dès que je diminue mon temps de jeu, je vois mon niveau qui baisse (pour rester parmi les meilleurs, l’entraînement doit être optimal), et surtout… J’ai un trou béant dans ma semaine.

Que faire à la place des 20 heures de jeux vidéo ?

Je finis inévitablement par m’ennuyer et reprendre.

Le blog : nouveau départ

riche de temps blog Lucien Roy

Finalement, en surfant sur Youtube, je tombe sur les blogs : un moyen génial de partager des connaissances et pourquoi pas d’en vivre un jour (ça reste une image très lointaine, mais avec un peu de chance, pourquoi pas…).

Mais de quoi parler ?

Je me creuse la tête jusqu’à me rendre à l’évidence.

Les jeux vidéo m’ont bien appris une chose : l’efficacité.

C’était une véritable obligation pour réussir la prépa en dégageant 20-30 heures par semaine… 

J’avais développé une rigueur et des méthodes pour travailler vite et bien.

Mais je suis encore loin d’être un expert, alors je décide de tester des méthodes et de le raconter à travers articles et vidéos.

À partir de ce moment, je ne joue plus (j’ai vendu mes comptes sur le jeu pour que le retour soit impossible), à la place, je lis un livre, écris un article et tourne une vidéo par semaine.

C’est génial, je découvre plein de méthodes… 

… des applications de productivité en tous genres

… Pomodoro

… La matrice d’Eisenhower

… Getting things Done

… Zen to done

… Plein d’autres méthodes américaines (par chance, je lis très bien l’anglais)

Et je comprends assez clairement qu’il faut de la volonté, de la motivation et une certaine discipline pour réussir. (En fait, je sais aujourd’hui que ce n’est pas vrai du tout… Et que les fondamentaux sont ailleurs, on en parle juste après)

Les mensonges de l’efficacité et de la productivité

Malgré mon application consciencieuse de ces méthodes, j’ai toujours des problèmes… Des semaines avec et des semaines sans… 

Et je ne te raconte pas les semaines sans… Un déraillage complet… Plus une seule habitude en place… Et je n’arrive pas à me remettre sur pieds avant le lundi suivant.

Calme tempête

Ce que je commence à réaliser me déçoit beaucoup… Parce qu’une bonne méthode, c’est comme un bon marin… On ne la juge pas quand la mer est calme avec le vent dans le dos… On la juge dans la tempête… Face à l’adversité.

Les auteurs et blogueurs sur la productivité n’apportant pas de réponse, c’est à moi de la trouver.

Et comme tu ne peux pas gagner contre quelqu’un qui n’abandonne jamais, j’ai fini par trouver quelque chose… 

En faisant un pas en arrière pour prendre un peu de recul sur les outils que j’utilise et teste depuis plus d’un an, je remarque des similitudes.

C’est là que je découvre les 3 principes de l’efficacité (je ne vais pas t’en parler en détail ici, c’est un sujet fréquent des mails que j’envoie). Il faut encore les tester (et pas que sur moi) pour voir si ça marche vraiment.

Poussé dans le coaching

À ce moment, j’écris toujours mon blog et l’audience grandit peu à peu.

Un jour, je reçois un message d’un lecteur qui me dit qu’il aime beaucoup ce que j’écris et qu’il aimerait que je l’aide sur certains sujets de sa vie.

Ça ne me met pas très à l’aise. 

Pourquoi moi ? Ai-je vraiment les compétences ?

Je suis un peu réticent, mais il insiste et je finis par accepter.

C’est aussi la première fois que je gagne de l’argent avec mon blog… C’est une sensation bizarre, mais agréable… 

Au détour d’un email, je parle de cet élève de coaching et des problèmes qu’on a résolus ensemble.

Un deuxième élève me contacte pour que je l’aide à son tour !

Waouh, toujours aussi bizarre, mais comme je viens de le faire avec le premier, je dis “oui” plus facilement.

En regardant en arrière, je sais que j’ai fait beaucoup d’erreurs dans ces coachings… Mais avec le bon sens et un peu d’intuition, développée au fil de mes expérimentations, on est quand même arrivé à des résultats et je suis reparti avec 2 clients satisfaits.

Cet espoir lointain de vivre de ma passion serait-il réalisable ? Malgré tout, j’ai toujours un gros syndrome de l’imposteur, donc je ne creuse pas plus loin… 

Je progresse beaucoup grâce à eux (merci encore) et mes méthodes se raffinent. Je me rends compte que les 3 principes sont assez difficiles à appliquer sans des lignes directrices claires qui permettent de garder la motivation en voyant des progrès dès les premières semaines.

6 mois après, je me mets à vraiment proposer du coaching. Je ne sais pas exactement qui va faire appel à moi… Et avec mes premiers clients, je me rends compte qu’ils ont beau avoir une vie bien rangée et épanouie d’extérieur (un bon job, une famille, une maison, pas de problème à la fin du mois), ils ne sont pas heureux.

Vie heureuse

Je me spécialise dans la création de Systèmes d’Efficience Magnétiques, pour les entrepreneurs qui vendent des services d’une grande qualité mais qui s’épuisent sans avoir assez d’augmentation de leurs chiffres.

C’est aussi là que je commence à me définir comme spécialiste de l’accomplissement quotidien.

Spécialiste ?

Avec toutes les personnes qui me contactent par mon blog et les résultats de mes élèves, mes propres coachs m’obligent à utiliser ce titre que j’ai du mal à accepter au début.

Accomplissement ?

C’est pour moi la réunion de deux choses :

  • L’accomplissement dans son sens de “faire”, de “contribuer”, de “réaliser des projets dont on est fier
  • Et l’accomplissement dans son sens de plénitude et de sérénité 

Allier les deux, c’est ma recette du bonheur. Sans rien “faire” et contribuer, difficile d’avoir un sens dans ma vie… Et si je bosse tout le temps en étant plein de stress et en me demandant si je suis à ma place, même difficulté.

C’est une vision que partagent mes abonnés et clients.

On veut réussir, mais pas au détriment de tout le reste, pas en souffrant au quotidien. Si ça ne te convient pas, tu trouveras d’autres auteurs plus en accord avec ta vision. 

On veut “Réussir en se faisant plaisir”.

Comment je peux t’aider 

Mon moyen préféré : les mails. Peut être pas le support le plus moderne, mais j’écris tous les jours pour distiller les pépites à dose homéopathique et te permettre de progresser vers la vie qui te correspond vraiment. (inscris-toi sur cette page)

Ensuite, les vidéos. J’adore ça, elles permettent vraiment de créer une autre connexion avec vous.

Le blog, of course.

Instagram où je poste tous les jours et réponds (pas forcément très vite) aux messages.

En podcast pour les interviews, et tous mes contenus audio ! (Cherche “Riche de temps” sur ton appli de podcast. J’utilise iTunes sur IOS et Podcast Addict sur Android)

Ps : Clique ici pour t’abonner aux emails quotidiens (il y a une petite surprise qui plaît beaucoup en bonus) et poursuivre ton aventure.