Comment être satisfait de ton travail tous les soirs sans stresser

Comment être satisfait de ton travail tous les soirs et ne plus jamais avoir le stress de la performance dans ton quotidien ? Si aujourd’hui, tu es dans un boulot qui t’en demande beaucoup, que tu as des enfants et peut être même d’autres projets à côté, cette vidéo est faite pour toi.

Chaque début de semaine, c’est la même chose, tu vois la montagne de travail qui s’abat sur toi, sans savoir quoi faire… Tu bosses encore et encore, tout ça pour te rendre compte en milieu de semaine que tu n’as pas fait ce qui était vraiment important. Tu as un mal fou à prioriser à cause de tout ce qui te tombe dessus et tu finis par te demander si tu es vraiment à la hauteur… 

Aujourd’hui on va voir l’outil qui va te sauver de tout ça. Il va te permettre de terminer ce qui est essentiel en 1h30 maximum… Comme ça, même s’il y a une urgence sur les devoirs des enfants, même si tu es crevé et sens que tu dois te reposer, tu seras satisfait de ton travail.

Si tu ne me connais pas, je suis Lucien Roy et j’aide les personnes qui manquent de temps et parfois même s’approchent du burnout à trouver puis réaliser ce qui les fait vibrer en gardant l’équilibre pour prendre soin de ce qui est le plus important.

Cette vidéo, je l’adresse particulièrement aux personnes qui ont du travail quand elles rentrent chez elles qu’ils soient entrepreneurs, cadre, prof ou autre. Ça veut dire qu’une fois que la journée est terminée, elle ne l’est en réalité pas vraiment… Du coup, ton travail ronge tout le reste. Ta vie de famille, ton sommeil et tes petits plaisirs. Tu m’étonnes que tant de personnes finissent en burnout… 

Sans plus attendre, on va rentrer dans le vif du sujet. Que dirais tu d’avoir une liste de tâches qui se répète chaque jour, qui ne prend pas plus de 1H30 et qui te permet d’être pleinement satisfait de ce que tu as fait ?

C’est ce que j’appelle le mode minimum. C’est la seule méthode pour se coucher serein tous les soirs en sachant que tout est sous contrôle.

Couche tes objectifs sur papier

La première étape est de lister tous tes objectifs, qu’ils soient pro ou perso. Prends le temps de le faire en même temps que la vidéo avec un papier et un crayon.

Si tu as déjà suivi les formations gratuites que je propose, tu connais déjà cette liste alors on va rapidement passer à la suite.

Maintenant, je veux que tu regardes cette liste et que tu comptes les objectifs… Tu peux éliminer ceux qui ont des plages horaires bien définies. C’est mon cas pour les arts martiaux qui sont dans 3 créneaux bien distincts chaque semaine. Comme ça il te reste tout ce que tu planifies toi dans ton quotidien.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Agir même quand on a peur [Tim Ferriss] (6/26)

Si tu as plus de 4 ou 5 de ces objectifs, diminues en le nombre. On ne peut pas être sur tous les fronts. Alors à moins que tes objectifs soient très complémentaires, limite toi vraiment.

Par exemple de mon côté, j’ai un seul grand objectif : Le développement de mon blog et de l’activité de coaching.

Pour certains de mes élèves, c’est passer un concours professionnel et effectuer son travail de veille sur les nouveaux outils qui se développent.

Tu vois, on reste cantonné à un ou deux et c’est vraiment ce que je recommande.

Détermine le point crucial de tes objectifs

Maintenant, il s’agit de trouver les petites actions qui vont avoir des effets bénéfiques en cascade sur tes objectifs.

Pose toi un moment et analyse tes objectifs : si je pointais un pistolet sur ta tempe et que tu ne pouvais travailler que 20 min par jour sur chaque objectif, que ferais tu ?

Autrement dit, on cherche les actions essentielles qui font toute la différence. Tu dois absolument déterminer ces actions, c’est là dessus que repose le mode minimum.

Crée ton mode minimum

Maintenant que tu as déterminé quelles actions étaient essentielles, tu vas créer une routine qui prend entre 1 min et 1h30 pour toutes les réaliser chaque jour. 

Attention, cette routine doit être facile et tenir en moins d’une heure trente.

Et pour qu’elle soit efficace tu dois te demander si tu ne faisais que ça pour ton travail ou ton projet chaque soir en rentrant : serais tu satisfait ?

Si la réponse est non, tu dois la changer.

Le but de cette routine est qu’elle te libère. Qu’elle te permette de te reposer sans culpabiliser, de profiter et d’aider tes enfants même pendant la semaine. J’ai trop d’élèves qui me disent “Lucien, je n’ai pas vu grandir mes enfants, comment je fais pour me rattraper ?”. Et la réalité, c’est qu’il n’y a pas vraiment de moyen de rattraper ça. Alors fais tes choix en connaissance de cause. 

Crée ce mode minimum et fais le tous les jours.

Utilise ton mode minimum

La meilleure manière de procéder est de répéter ton mode minimum tous les soirs, juste en rentrant du boulot. Ça doit être ta priorité absolue. Tu fais ça et ensuite, tu donnes ton temps à ce qui compte. Comme ça, pas de culpabilité, tu as avancé comme il fallait. Ensuite, évidemment, tu peux travailler plus, mais tu as vraiment le choix. Comme tu sais que tout est sous contrôle, tu es libre. Libre de poursuivre ton travail ou de t’occuper du reste.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment reprogrammer ton cerveau (pour la pensée positive)

Si tu es entrepreneur comme moi, fais ça le matin en tout premier. Perso, j’ai ma routine du matin et direct après, j’ai mon mode minimum qui me prend 30 minutes.

Imagine un peu le truc, à partir du moment où je me lève j’ai environ 16h devant moi pour me faire plaisir, travailler, voir des amis etc. Autant dire que je travaille la majeure partie du temps… Mais si un jour, ma famille vient me voir, ou alors, un vieil ami vient à Paris, je sais que je peux terminer ma journée en 30 minutes.

Ça ne veut pas dire que je travaille 30 min par jour. Evidemment, pour accomplir ma mission, je suis prêt à travailler bien plus. 

Sauf que regarde les choses en face, si je suis déjà satisfait de ma journée au bout de 30 minutes, à ton avis, quel niveau de pression ai-je pendant la journée ? Et quel niveau de satisfaction à la fin ?

C’est le plus important et on l’oublie tout le temps : le plaisir. Si tu n’as plus de plaisir, tu meurs progressivement. C’est ça le burnout.

Et n’essaye même pas de trouver des petites techniques pour gagner du temps. Parce que tout moyen d’aller plus vite si tu ne sais pas exactement où tu vas est un pas de plus vers l’explosion en plein vol… Si tu ne sais ni dans quelle direction ni a quel distance est ton objectif, est ce que tu as envie de commencer à sprinter au hasard ? NON !

Si tu n’as pas encore trouvé cette vision, c’est fondamental de commencer par là, avant même de mettre en place ton mode minimum. J’ai tourné 3 vidéos dont je suis super fier qui t’expliquent justement tout ça pas à pas. Clique ici pour y accéder.

N’oublie pas que l’action est la clé !

BYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *