Mon Journal

Je suis assis à mon bureau, c’est vendredi soir. Je sens certaines tentions dans mon corps qui travaille depuis lundi. Je ne sais pas encore quoi dire, mais ça devrait venir.

Tient, c’est bon !

Que vous manquiez d’idées ou que vous en ayez trop, écrire permet d’avancer. Après bientôt 5 mois de journal quotidien je ne peux que vous encourager à écrire le vôtre. Il devient le point central de vos idées. Votre lentille pour regarder en arrière.

Et comme dirait Seth Godin, un homme que j’admire : le syndrome de la page blanche n’existe pas parce que personne ne se réveille un matin sans n’avoir rien à dire. Si votre parole n’est pas bloquée, votre écriture non plus.

L’erreur de départ est de vouloir écrire des choses intéressantes. Baissez la pression, personne ne lira votre journal, écrivez juste ce qui vous passe par la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *