bonnes résolutions

Tenir ses bonnes résolutions

Cet article participe à un événement organiser par Olivier Roland sur son blog : devenez meilleur. De nombreux blogueurs vont partager leur meilleur conseil pour tenir ses bonnes résolutions !

C’est parti !

En ce moment je lis beaucoup sur la volonté et on est en décembre. Les inévitables bonnes résolutions arrivent à grands pas.

Salut, ici Lucien Roy du blog Riche de Temps ! Je trouve ça dommage d’attendre le premier janvier pour passer à l’action, mais passons, ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui.

On a une tradition qui veut qu’on prenne des bonnes résolutions début janvier. Et il existe une autre tradition un peu moins glorieuse qui veut que nous ne tenions nos bonnes résolutions qu’une semaine maximum.

En lisant « the will power instinct » de Kelly McGonigal (l’instinct de volonté en bon français) et « No Excuses » de Brian Tracy, on comprend mieux ce qui se cache derrière notre volonté et on apprend aussi à booster notre volonté.

Dans cet article, je vais vous présenter un système simple pour vous permettre de fixer, puis de tenir vos bonnes résolutions.

Choisir ses résolutions

Il est essentiel que vos résolutions soient en accord avec vos valeurs.

Pour vous aider, répondez à cette question : votre vie idéale, à quoi ressemble-t-elle ? que se passe-t-il pour votre famille, votre travail, votre santé, vos finances ?

Puis répondez à celle-ci : qu’est-ce qui vous aiderait le plus pour avancer ?

Quelle est le plus petit pas que vous pouvez faire, quelle est la plus petite habitude que vous pouvez prendre pour avancer vers cette vision idéale ?

Peut-être que vous avez plein d’idées, à ce moment-là, faites une liste. Mais ne choisissez qu’une seule résolution !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Pourquoi écouter les autres est essentiel ?

L’année dernière, vous n’avez réussi à n’en tenir aucune, alors pourquoi ne pas avoir un peu d’ambition en essayant d’en tenir une ?!

Devenez responsable

Pas d’excuse s’il vous plait ! Vous devez vous engager. Et en particulier, vous pouvez faire une chose assez méconnue mais qui booste votre engagement pour le propulser dans l’espace !

Dans « no excuses » Brian Tracy nous explique qu’écrire ses objectifs sur une feuille de papier multiplie par 10 nos chances de réussir.

Principalement parce que l’écriture permet de graver notre objectif dans notre inconscient qui se charge ensuite d’y penser pour nous jour et nuit !

 

Une fois qu’on a choisi notre résolution et qu’on est prêt à être responsable, à assumer les échecs comme les réussites, il faut passer à l’étape suivante.

Transformer la résolution en objectif réalisable

Pour cela, on va suivre les 6 étapes suivantes :

– Définir l’objectif clairement et précisément. Par exemple, on ne se contente pas de dire « je veux plus d’argent », on précise aussi comment on va faire, quels outils on va employer pour atteindre ce but.

– Ecrire sur un bout de papier : je vous l’ai expliqué juste au-dessus, le papier à du pouvoir pour graver l’objectif dans notre inconscient.

– Fixer des deadline finales et partielles :

« il n’y a pas d’objectifs inatteignables, simplement des deadlines trop courts. ».

Avoir une résolution c’est bien, mais lui mettre un critère de performance améliore grandement son efficacité. On peut ainsi évaluer notre avancement et rectifier le tir si on n’avance pas comme on veut. Évidemment, il faut rester flexible sur les deadlines en fonction des conditions extérieures de notre vie. Le but n’est pas de foncer tête baissée dans un mur !

-Lister les obstacles à vos résolutions. Quels sont les obstacles les plus évidents ? A quoi risquez vous de céder au lieu de poursuivre votre résolution ?

-Faire la première action. On agit tout de suite pour enclencher le mouvement et le processus de progression.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Vacances efficaces [podcast]

-Faire une chose par jour qui correspond à notre résolution : il faut rester dans le mouvement de progression. L’auteur nous rappelle qu’on est jamais statique, soit on progresse, soit on régresse.

 

Si cet article vous a plu, cliquez sur ce lien pour voter pour l’article auprès de Olivier Roland.

Vous pouvez également visiter son blog en consultant son article sur le journaling, l’art de tenir un journal pour être efficace !

À très vite !

BYE 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *