Comment la visualisation permet-elle de fluidifier sa journée et de gagner du temps ?

Vous avez du mal à aller au bout de votre journée de travail ? Vous n’avancez pas de manière fluide ? Vous avez l’impression de toujours manquer de temps ? Vous atteignez rarement les résultats que vous escomptez ? Si vous avez une majorité de oui, il est possible que la technique suivante puisse vous venir en aide et grandement vous soulager. Il s’agit de la visualisation. Mais en quoi cela consiste-t-il au juste ? Lisez la suite pour le découvrir ! 😉💪👍

Note : cet article invité a été écrit par Jeff Carlotti du blog Ma carrière en main !

1. Les bases de la visualisation

1.1. Connaître ses objectifs

Bon, avant de parler de la technique de visualisation, est-ce que vous êtes au clair sur vos objectifs ? Si vous ne les connaissez pas, inutile d’aller plus loin. Je vous conseille plutôt la méthode suivante de David Laroche pour les identifier.

Pour vous donner un exemple, mon principal objectif actuellement est de rendre pérenne mon activité d’accompagnement à la recherche d’emploi par le PLAISIR. C’est un objectif qui me donne la pêche ! Ça me plaît, j’ai envie de me démener pour l’atteindre.

Et vous ? Quels sont vos objectifs ? Vous avez votre liste ? Quel est le principal ? Nous allons voir maintenant qu’utiliser la visualisation pour faciliter grandement sa concrétisation.

1.2. La visualisation sur le long terme

Hal Elrod, dans son livre Miracle Morning, présente sa méthode de visualisation. La voici ! Chaque matin, asseyez-vous le dos bien droit. Fermez les yeux et respirez lentement et profondément à plusieurs reprises. Puis passez les 5 minutes suivantes à visualiser votre objectif atteint.

Fin 2015, j’avais pour souhait de donner des cours de recherche d’emploi à des étudiants. Je me suis donc imaginé en train d’enseigner à l’IAE d’Aix-en-Provence. Les étudiants étaient sages et concentrés. Je me sentais à ma place, confiant. Je pouvais sentir le rayon de soleil traversant la fenêtre chauffer délicieusement ma peau, etc.. Je me sentais puissant !

Commencer à imaginer le résultat final m’a permis de croire que c’était possible. J’ai commencé alors à en parler autour de moi et un jour une opportunité s’est présentée. J’ai accepté. Et en septembre 2016, je faisais ma rentrée comme professeur vacataire à l’IUT d’Aix-en-Provence ! Mais ce n’est pas tout 😉

1.3. La visualisation sur le court terme

Hal Elrod conseille également de passer 5 autres minutes à se visualiser en train de vivre sa journée idéale, d’exécuter les tâches au programme en toute facilité, avec confiance et plaisir.

Par exemple, si vous avez pour projet d’écrire un livre, vous pouvez vous imaginer en train de vous installer confortablement à votre ordinateur. Les idées vous viennent facilement, vous écrirez beaucoup, vous êtes satisfait du contenu, etc.

Plus vous aurez recours à l’utilisation des sens (la vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odorat) et des émotions (la sérénité, l’apaisement, etc.), plus votre vision sera efficace car vous allez commencer à croire que la situation que vous vivez est réelle.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Avoir des Objectifs et un emploi à plein Temps

1.4. Pas de visualisation sans action !

Alors, si j’ai mis un point d’exclamation à cette phrase, ce n’est pas pour rien ! lol. Visualiser est un processus agréable, exécuté sans stress, ni peur dont le but est de vous inciter à lutter contre la procrastination et à agir !

Gardez à l’esprit que rien ne changera dans votre vie si vous ne passez pas à l’action. La visualisation est une aide. Elle ne fait pas encore de miracles 😉😇. Mais vous savez quoi ? Une fois que vous avez visualisé une scène, c’est comme si vous l’aviez déjà déroulée.

Il ne vous reste plus qu’à le faire dans la vraie vie et cela est beaucoup plus facile. Ce matin j’ai visualisé la réalisation de ma première vidéo Power Point. Dans les faits, j’ai accompli ma tâche avec beaucoup de fluidité, dans le temps imparti malgré un problème de micro.

Par contre, savez-vous qu’il existe d’autres formes de visualisation ?

2. Les autres formes de visualisation

2.1. La visualisation à l’écrit

La visualisation peut se faire également à l’écrit. C’est d’ailleurs l’exercice proposé par Joël Licciardi, coach spécialisé dans la prise de parole en public, lors de sa formation phare : Force de la communication.

Je vous invite à tester l’écrit. Posez votre vision sur le papier ou sur l’ordinateur. Regardez si cela est plus confortable pour vous que de le faire uniquement dans votre tête. Vous pouvez très bien vous servir de l’écriture pour établir votre vision avant de visualiser cette dernière dans votre esprit chaque matin.

2.2. La visualisation en photo

La visualisation peut également se faire à l’aide tableau d’affichage sur lequel vous accrochez des photos, des images et/ou des dessins de ce que vous souhaitez avoir, de qui vous voulez devenir, de ce que vous désirez faire, de l’endroit où vous rêvez de vivre, etc.

Quand j’ai créé mon entreprise, j’ai pris une grande feuille blanche. J’ai collé dessus plusieurs photos trouvées sur internet pour illustrer mes différents objectifs ! Les voici :

  • faire de l’accompagnement individuel ;
  • faire des ateliers de groupes ;
  • faire des conférences ;
  • écrire des articles ;
  • renouveler ma garde-robe ;
  • avoir une maison ordonnée ;
  • etc.

Neuf mois plus tard, j’avais accompli les quatre premiers objectifs. Pour les deux derniers, je me suis rendu compte qu’ils n’étaient pas prioritaires pour moi. En écrivant cet article, j’ai envie de définir de nouveaux objectifs et de créer un nouveau vision board :

  • Développer mon réseau
  • Interviewer des experts renommés
  • Lancer mon premier programme de formation en ligne sur la recherche d’emploi
  • Me former au coaching, au métier de conférencier et à la PNL (programmation neuro-linguistique)
  • Mettre en place des programmes d’accompagnement haut de gamme
  • Mettre en place des ateliers de groupe haut de gamme

Je me sens super optimiste ! Je vais pas chercher des photos de personnes qui m’inspirent et que j’aimerais avoir dans mon réseau 😄.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment être motivé ? (19/26)

3. Lutter contre vos freins à la visualisation

3.1. Les freins conscients

Si la visualisation fonctionnait dans 100 % des situations et auprès de 100 % des personnes, ça se saurait ! Je me rappelle une fois, j’étais en Suède pour un festival de danse et je me suis pris une remarque par l’une de mes colocataires.

J’ai gardé mon calme sur le moment. Par contre j’avais beaucoup de rancoeur contre elle. Mais mon objectif était de garder de bons rapports avec elle puisque nous partagions la même chambre d’hôtel. Or, je ne pouvais pas visualiser une situation idéale car mes émotions négatives reprenaient le dessus.

J’ai donc utilisé une méthode présentée dans le livre Pouvoir illimité d’Anthony Robbins. Cela consistait à revoir l’épisode source de souffrance pour nous mais en imaginant ce qu’on aurait aimé qu’il se produise. C’est un peu comme réécrire l’histoire. Mais après cela, j’étais serein par rapport à ma colocataire et nous avons passé un excellent séjour !

3.2. Les freins inconscients

3.2.1. La méthode de Noah St John revissée

Plus subtils : les freins inconscients à la visualisation. Sophie Miconnet, une hypnothérapeute, explique que si nous sommes inconsciemment convaincus que l’atteinte de notre objectif est impossible, alors nous serons confrontés à un obstacle.

Sophie Miconnet propose de dépasser cela en utilisant la technique des afformations Noah St John. Mais en quoi consiste-elle ? Cela revient à faire des suggestions à notre inconscient pour que ce dernier commence à croire que c’est possible.

Ces suggestions doivent se faire au présent pour être efficaces. De plus, elles doivent se faire à haute voix afin de tester si, émotionnellement on sent que “ça coule” ou que, au contraire, notre corps “résiste”.

3.2.2. Apprenez à créer vos afformations

Pour les trouver, j’ai transformé avec l’aide de Sophie, mes “Oui mais…” en “Et si…“. Avant je me disais “Oui mais… si je n’arrive par à vivre de mon activité d’accompagnateur en recherche d’emploi ?“. Maintenant, je prononce chaque matin à haute voix : “Et si j’étais ok avec le fait de réussir ?

J’ai commencé à tester cette méthode et je me suis senti étonnamment libre et détendu ! Je vous ferai un retour d’ici un mois si ça vous intéresse. En attendant…

Exercice : créez-vous une phrase et tester-là pendant une semaine ! Allez, c’est parti ! Vous êtes un chercheur astucieux. Vous faites partie des gens qui agissent.

Dernier conseil de Sophie : ne pas s’éparpiller. Ne travaillez que deux thèmes à la fois. Moi, c’est le professionnel et les relations familiales que je souhaite encore plus améliorer. Et vous ?

***

Pratiquez-vous la visualisation ? Racontez-nous en commentaires ce que cela vous a apporté 😁😁😁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *