motivation intrinseque

Motivation Intrinsèque – La science t’aide à rester motivé durablement

Quelle est la différence entre la motivation intrinsèque et extrinsèque ? Et surtout quel est l’intérêt ? Parce que je suppose que tu n’es pas là pour un débat sur les mots. La motivation intrinsèque est le fondement d’une théorie psychologique : la théorie de l’autodétermination. Ce qui la différencie d’autres travaux très connus, c’est qu’elle ne croit pas dans le modèle “carotte ou bâton” qui est le propre de la motivation extrinsèque.

L’intérêt pour nous de ces théories de la motivation est de comprendre comment nous motiver à long terme, voire comment motiver nos collaborateurs, ou nos proches.

Définition de la motivation intrinsèque

Une petite définition de la motivation intrinsèque : faire des choses par plaisir ou intérêt pour l’activité elle-même. Le meilleur exemple est l’enfant en train de jouer. Il ne calcule pas, il pourrait très bien faire autre chose, mais reste sur la même tâche par pur plaisir. Il fait montre d’une motivation élevée.

On parlera aussi de motivation intrinsèque dans un autre cas (qui est distingué par les scientifiques, mais que je ne distinguerai pas par souci de simplicité) : la motivation internalisée. Cette fois, elle nous pousse à faire des choses parce qu’on comprend leur valeur et ce qu’elles vont nous apporter. Le plaisir de la tâche elle-même n’est plus l’unique motivation mais ce que la tâche nous procure.

La puissance de la motivation intrinsèque

Richard Ryan et ses collègues propose la théorie de l’autodétermination dans une étude publiée en 2000, qui diffère sensiblement de l’approche de Maslow. Elle nous dit que les humains ont tous 3 besoins psychologiques fondamentaux, un peu comme une plante a besoin d’eau et de terre.

Les besoins à nourrir pour soutenir la motivation

Ces besoins sont :

L’autonomie

C’est le fait de décider par nous-même ce qu’on entreprend donne de la valeur aux buts et aux missions que l’on choisit. Attention, l’autonomie n’est pas l’individualisme ou l’indépendance. C’est simplement qu’on a décidé par nous-même. Ça ne veut pas dire non plus que les contraintes et les ordres sont à proscrire. Une personne qui est d’accord et soutient les contraintes qu’elle “subit” fait preuve d’autonomie.

La compétence

On a tous besoin de se sentir efficace et capable de réussir. On a aussi besoin de pouvoir se rendre compte de cette croissance, on en reparlera dans la suite de l’article quand nous aborderons les moyens de soutenir et de maintenir la motivation intrinsèque.

La parenté

C’est le sentiment d’appartenance, voir que l’on compte dans un groupe ou dans un environnement particulier. Ce besoin de parenté pourrait se résumer en : « les autres prennent soin de moi et je prends soin d’eux ».

En quoi la motivation intrinsèque s’avère plus efficace ?

Ok, tu vois la pertinence de ces besoins, mais tu te dis que la régulation externe (carotte ou bâton) a très bien marché jusque là. Alors, pourquoi changer ?

Le réel problème de la motivation extrinsèque n’est pas sa puissance, qui n’est plus à démontrer. On a par exemple tous les jours des milliers d’élèves qui font leurs devoirs sans en avoir envie. Que ce soit pour ne pas se faire disputer ou pour obtenir une récompense. Elle présente par contre un inconvénient majeur : elle est très instable. Tant qu’une personne est là pour récompenser et punir (nourrir la motivation extrinsèque), tout va bien, par contre, dès que ces incitations à la motivation disparaissent, la démotivation s’installe.

A l’inverse, quand la motivation est “la plus intrinsèque possible”, elle est en accord avec les valeurs et les envies de l’individu, si bien qu’il continuera à agir quelles que soient les circonstances et sans avoir besoin d’un stimulus motivateur.

En entreprise : Développer la motivation au travail

Cette question est vraiment cruciale en entreprise dans un contexte de management, où il est vital de comprendre la nature des motivations des salariés. En favorisant les réponses aux besoins identifiés plus haut, on peut accroître la motivation des individus et donc leur productivité.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Optimiser son temps de transport

En tant que travailleur indépendant : maintien de la motivation

C’est également le cas pour les indépendants qui n’ont pas forcément de système de punition et de récompense. Leur capacité à trouver leur motivation interne est centrale pour la réussite de leur activité. 

On constate cela dans le cas des chômeurs créateurs d’entreprises. Je n’ai pas de statistiques officielles, mais j’en ai connu un certain nombre qui n’agissait pas vraiment pour leur entreprise jusqu’à arriver à 3 mois de la fin du chômage et donc de leurs revenus. Ce sentiment d’urgence crée soudain des motivations extrinsèques (incitations monétaires) et leur permet de faire plus en 3 mois que dans l’année précédente.

Motivation intrinsèque et choix de vie

voiture motivation extrinseque

Fixer des objectifs qui augmente le degré de motivation

Avant de passer aux leviers permettant d’augmenter ton niveau de motivation intrinsèque, je veux appuyer sur des recherches très intéressantes qui m’ont pas mal éclairé dans la fixation de mes objectifs.

On a beau nous dire que “l’argent ne fait pas le bonheur”, ça reste souvent un peu difficile à croire. Et puis à un moment où je travaillais sur ma vision et mes objectifs de vie, je me suis rendu compte que l’argent n’avait aucun sens pour moi. La perspective de gagner 1 million ne me donne pas vraiment d’émotion. Parce que finalement, l’argent, ça reste du papier. Par contre, la perspective de ce que je pourrais faire avec ce million a tout de suite plus de sens.

Et ce qui semble le plus important pour le bien-être, c’est la nature de tes objectifs. Sont ils uniquement motivés par l’extérieur, ou ont ils un réel sens pour toi ?

Plusieurs études se sont penchées sur la question… (tu peux toutes les retrouver en suivant le cours vidéo de Richard Ryan à ce lien).

L’une de ces études regroupe des personnes d’âge moyen de 68 ans que l’on interroge sur leur bien-être et sur leur réussite matérielle dans la vie.

Ils ont montré qu’à réussite égale, le sentiment d’accomplissement, c’est à dire l’atteinte des objectifs intrinsèques contribuait au bien-être, diminuait les risques de dépression et permettait de mieux accepter la mort. 

À l’inverse, l’atteinte ou non d’objectifs extrinsèques ne semble pas avoir de impact sur la santé psychologique des patients et augmente les risques de dépression.

C’est également appuyé par une psychologue de “Yale University” dont tu peux retrouver les cours à ce lien.

En bref, tu as intérêt à favoriser l’alignement avec tes valeurs plutôt que l’argent ou la gloire à tout prix. Tu te dis peut-être que ça ne t’apporte rien de révolutionnaire… Mais ça nous donne quand même un moyen de se sentir plus heureux en accomplissant des objectifs bien choisis. 

Ça me tient tellement à cœur que j’ai créé une formation spécialisée sur ce sujet. Elle est gratuite, inscris ton mail (ici) pour que je te l’envoie.

Comment favoriser la motivation intrinsèque

montivation intrinseque
Un bon exemple de motivation intrinsèque !

Maintenant, on va rentrer dans ce que Richard Ryan et ses équipes de chercheurs nous conseillent pour augmenter notre motivation intrinsèque et ainsi atteindre nos objectifs plus facilement. Ce sont des stratégies que tu peux utiliser pour toi, mais aussi pour tes équipes, tes enfants ou toute personne dont tu souhaites renforcer la motivation.

Passons un à un les besoins humains : 

  • L’autonomie
  • La compétence
  • La parenté
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Dans quels pièges devez-vous éviter de tomber pour atteindre vos objectifs ?

Augmenter l’autonomie pour une motivation durable

Pour augmenter l’autonomie, on veut favoriser le choix de la personne motivée.

La première étape pour TE motiver est de jouer sur le langage. Si tout au long de la journée tu te répètes “il faut que…”, “je dois….” ça communique à ton inconscient que tu manques de liberté de choix. Si tu préfères à ces formulations des tournures comme « je veux réussir à… » ou « je choisis de… », tu indiques à ton inconscient que tu agis selon tes propres choix, tu renforces ton engagement cognitif et donc ta motivation.

C’est exactement pareil dans tes interactions : les ordres directs sans laisser d’option ou de réflexion ne favorisent pas la motivation intrinsèque. L’idéal est donc de formuler des demandes rationnelles (dont la personne comprend la logique et l’utilité) en ayant à cœur d’écouter la personne qu’on cherche à motiver. On peut ainsi découvrir des obstacles et challenges dans lesquels ont peut l’aider (ça augmente d’ailleurs également le sentiment d’appartenance). Cette simple consultation permet d’agir sur la motivation de l’individu.

Toujours dans cette veine d’autonomie, l’encouragement de l’initiative favorisent la motivation. 

Nourrir le sentiment de compétence

Je suis certain que tu as déjà vu un enfant se décourager instantanément d’un jeu parce qu’il sent qu’il ne va pas y arriver. Il sait qu’il ne comblera pas son besoin de compétence ce qui supprime toute motivation à poursuivre.

Proposer des tâches d’un niveau adapté est très important. L’idéal est de proposer des challenges que la personne peut réussir. Ainsi, au départ elle comprend la difficulté et la réussite n’en sera que plus satisfaisante.

Pour motiver la personne pendant la réalisation de la tâche, un avis constructif est le bienvenu en appuyant sur les initiatives de la personne et pas uniquement sur le respect des consignes. Elle sent ainsi que la réussite vient d’elle et en bonus on augmente son sentiment d’autonomie.

Satisfaire le besoin de parenté et de reconnaissance

Souvent le “motivateur” se place au dessus du “motivé”, dans une posture dominante. C’est l’exemple du professeur qui enseigne à ses apprenants. Le flux d’information et d’instructions est unidirectionnel, du haut vers le bas : du prof vers l’élève.

Pour favoriser la motivation intrinsèque, mieux vaut pouvoir s’identifier à ses modèles et les trouver sympathiques. C’est l’avantage d’aller rencontrer ses mentors en vrai pour se rendre compte qu’ils sont aussi humains que nous. Créer ce sentiment d’appartenance permet de renforcer la motivation en transformant des récompenses extrinsèques (regard approbateur du maître, félicitations) en facteurs de motivation interne (proximité, sympathie, admiration).

Enfin, dernier élément très important : l’environnement motivant sécurisé. Quand on sait qu’une personne prend soin de nous et qu’on est dans un contexte qui nous permet de faire des erreurs sans subir de trop lourdes conséquences, notre motivation augmente.

Le mot de la fin

Je tiens à rappeler que cet article n’est pas un empilement de règles absolues, mais de leviers pour maximiser la motivation intrinsèque. On les mets donc en place au maximum pour favoriser la motivation de long terme.

Personnellement, j’utilise la théorie de l’autodétermination dans mon activité pour :

  1. Mesurer ma motivation
  2. Comprendre pourquoi certaines tâches ne me motivent pas.
  3. Accroître ma motivation sur les missions les plus importantes.
  4. Proposer des exercices motivants à mes clients

C’est également un outil qui me permet d’évaluer les objectifs que je me fixe. S’ils ne satisfont pas mes besoins  psychologiques, il y a de grandes chances que je finisse par abandonner, à moins d’avoir une stratégie de motivation pour retourner la situation.

1 réflexion sur “Motivation Intrinsèque – La science t’aide à rester motivé durablement”

  1. Ping : Comment savoir si je suis à la bonne place ? Dépasser l'arnaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.