Application anki

Application Ankiweb – tout apprendre facilement

Peut être que tu as déjà eu l’impression que ton cerveau n’était pas fait pour apprendre parce que tu as toujours oublié tes cours et les infos que tu devais retenir… Et vu le temps que tu as passé à bachoter : quel gachis ! Mais ça, c’est avant d’avoir connu l’application anki que je vais te présenter dans cet article. J’utilise anki sur PC et mobile (grâce à ankiweb) depuis 5 ans et c’est la seule application qui a réellement changé ma vie. Plus de stress pour les examens parce que tu sais que tu maîtriseras les cours à temps et sans avoir peur d’oublier un détail.

Pourtant, j’ai toujours eu du mal avec le par cœur… ça ne voulait pas rentrer… je suis plutôt de l’équipe de ceux qui doivent comprendre plutôt qu’apprendre… ça a longtemps été une souffrance pour moi. Passer des heures à réviser pour des résultats qui laissent à désirer… Non merci. C’est pour ça que je veux te donner mon avis et les meilleures manières d’apprendre avec l’application anki après 5 ans d’utilisation quasi quotidienne.

Peut être que tu as encore des doutes. Et après tout, c’est normal, combien de fois as tu été déçu par une application au design magnifique qui promettait monts et merveilles ?

Une fois que tu auras vu à quoi ressemble l’interface de anki (que ce soit sur android, pc, mac ou iphone), tu vas comprendre que c’est tout l’inverse des applications en carton qui sont en tendance…

Anki, c’est moche, mais ça fonctionne diablement bien !

Donc télécharge l’application mobile, le logiciel pc ou mac et rendez vous sur ankiweb pour changer ta manière d’apprendre (en utilisant directement les neurosciences).

Dans cet article, je ne vais pas faire un tuto de base comme tu peux en trouver des dizaines. Je vais t’expliquer les petits secrets que j’ai découverts pour optimiser ta performance avec anki (ils fonctionnent tellement bien que l’application anki se passe maintenant de promo en promo au sein de ma classe préparatoire et c’est la même chose pour les paces dans la plupart des facs de médecine de France).

On va voir ensemble :

  • Quel est le principe de fond de l’application et comment l’utiliser à son plein potentiel.
  • Les secrets pour passer 3x moins de temps en apprenant bien plus efficacement avec anki.
  • Les erreurs fréquentes avec anki et ce que tu ne peux pas du tout réviser avec, au risque de perdre ton temps.

Le principe de fond de l’application Anki : répétition espacée

Combien de fois t’est-il arrivé d’assister à un cours et de le reprendre le lendemain en ayant l’impression de lire du chinois ?

Si tu n’as pas une mémoire d’éléphant, ça t’es très certainement arrivé un bon nombre de fois… Et perso, ça m’arrivait tout le temps… Comme si mon cerveau avait un mode “effacer” qu’il activait chaque soir.

Et j’étais fustré… Parce que je voyais mes amis qui retenaient tout avec une facilité déconcertante… Et quand je voyais leur méthode de travail, je ne voyais pas de vraie différence avec la mienne.

Donc je me suis mis à faire des recherches sur la manière dont fonctionne la mémoire dans l’espoir de pouvoir apprendre mes cours facilement.

J’ai commencé par des livres de psychologie comme Système 1, Système 2 de Daniel Kahneman. C’état passionnant, mais pas très éclairant sur la mémoire.

Alors j’ai commencé à puiser dans des recherches plus spécifiques en neuroscience sur les manières dont notre cerveau retient. J’avais ouvert la boite de pandore.

Basés sur la science ou l’empirisme, des centaines de personnes sont passionnées de mémoire et étudient les manières de l’augmenter. Certains avec des compléments alimentaires, d’autres avec des méthodes spéciales de sommeil, d’autres avec des mindmaps, des tables de rappel, de la lecture rapide, des palais de mémoire, des moyens mnémotechniques et j’en passe.

Je les ai toutes essayées, c’est fantastique. Celle qui a le plus retenu mon attention : 

L’art de la répétition espacée

Pourquoi ?

C’est la plus simple quand on a l’habitude des traditionnelles fiches de révisions et qu’on a toujours révisé (ou bachoté) de manière “classique”.

Les autres nécessitent souvent un petit temps d’adaptation (qu’on a parfois la flemme de subir), donc la répétition espacée est un moyen idéal de commencer à travailler la mémorisation, en particulier quand des applications comme Anki rendent la tâche extrêmement simple (même quand on déteste apprendre par coeur).

Anki est 100% basée sur la répétition espacée. L’idée est de répondre au problème dont je te parlais au début de cette partie : on oublie énormément de choses avec le temps. La solution ? Des réactivations régulières.

Et le secret ?

Plus tu as de réactivations étalées dans le temps, plus l’information s’ancre dans ta mémoire de long terme.

Par exemple, tu as appris à faire tes lacets il y a des années et tu sais encore le faire. 

Pourquoi ?

Parce que tu réactives la connaissance en permanence (peut être tous les jours) depuis des années. Cette pratique est maintenant tellement ancrée en toi que si tu vivais pieds nus pendant 20 ans, tu saurais probablement encore faire tes lacets après.

De manière graphique pour les plus visuels, cette notion est représentée par la courbe de l’oubli de Ebbinghaus :

Courbe de l'oubli ebbinghaus ankiweb

Ce que tu remarques, c’est que chaque réactivation permet de garder en mémoire les informations un peu plus longtemps. Et c’est exactement ce que permet anki grâce à son algorithme. Quand tu apprends une notion au début, l’application te la redonne à réviser tous les jours, puis au fil du temps et de ta maîtrise, les répétitions s’espacent jusqu’à atteindre des années pour ce que tu maîtrises le mieux.

Si tu veux comprendre un peu plus en détail comment ta mémoire fonctionne et quelles sont les différentes méthodes à utiliser, tu peux suivre le cours “Apprendre comment apprendre” qui faisait partie de mon défi “30 diplômes en 1 an”.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment ne plus être perfectionniste

Comment faire de la répétition espacée avec ou sans l’application anki

La première fois que j’ai entendu parler de la courbe de l’oubli et que j’ai vu le graphique en copie ci-dessus, j’étais enthousiaste d’avoir découvert quelque chose de nouveau, mais avec quelques réserves parce que je n’avais aucune idée de “comment l’appliquer concrètement”… 

Et si la conséquence de ces recherches n’était que de nous conseiller de relire nos cours régulièrement, merci, mais ça ne m’avance pas à grand chose. Surtout qu’il est bien connu que la relecture est l’une des pires méthodes pour réviser, simplement parce qu’on triche avec nous même en ayant l’impression d’avoir compris alors que ce n’est pas le cas.

Ce qui compte en réalité, c’est de réviser activement pour stimuler la mémoire. C’est pour ça que les profs de maths bassinent (à raison) leurs élèves avec les exercices. Relire la formule ne valide pas la compréhension, se tester avec un exercice, si.

Après un peu de recherches, j’ai découvert une méthode qui disait utiliser la courbe de l’oubli et j’ai rapidement été séduit.

Son nom ?

Les flashcards ou “carte mémoire”.

L’idée de la flashcard est simple : 2 faces comme une carte à jouer, sur le recto, une question. Sur le verso, la réponse.

En regardant la face, on cherche donc activement la réponse dans notre mémoire. Puis on vérifie son exactitude en consultant le dos.

Au départ, les pionniers de la répétition espacée le faisaient avec de petites feuilles cartonnées rangées dans une boîte à chaussure !

Ce système est appelé la Leitner box :

Leintner box – la répétition espacée avant anki !

Mon objectif n’est pas de te détailler ce dernier parce qu’il est fastidieux et que des programmeurs de génie ont trouvé la manière de nous épargner les travaux manuels pour économiser du temps et nous concentrer sur la mémorisation.

Il existe aujourd’hui de nombreuses applications de mémorisation. Les plus connues de ces apps sont Anki et Quizlet. J’ai commencé avec anki et mon impressionnante bibliothèque de cartes est entrée dedans donc je ne changerai pas.

Quizlet a un design plus agréable, mais nécessite un abonnement mensuel… Et vu les fonctionnalités de anki, je serais toi, je ne me poserais pas la question (à moins qu’un design un peu vieillot ne te démotive totalement pour tes révisions).

De toute façon, que ce soit dans une boîte en carton, ankidroid, ankiweb (je t’explique ces distinctions juste après), quizlet, le principe est le même : combattre la courbe de l’oubli en gagnant de temps.

Pourquoi tu dois utiliser anki

Avant de rentrer dans la stratégie exacte que j’utilise pour apprendre mes cours et mes curiosités personnelles depuis 5 ans, je veux te décrire les principaux avantages de anki en quelques lignes.

La création des cartes

Bien qu’anki soit une application mobile (ankidroid sur android, et anki sur iphone (je précise que l’app est payante sur iphone et que ça ne doit pas t’arrêter vu ses avantages considérables), elle a un logiciel compatible avec PC et Mac ce qui permet de créer les cartes confortablement sur un grand écran.

En plus, des différents types de cartes que je te laisserai explorer, tu peux ajouter n’importe quel type de contenu dans tes cartes : 

  • Du texte
  • Des photos
  • Des dessins
  • De l’audio
  • Des equations

L’autre avantage important si tu prends tes cours sur ordinateur : tu peux simplement copier coller les parties de ton cours dans anki et les condenser pour faire tes fiches (ce qui est extrêmement rapide comparé aux fiches papier).

D’autre part, il y a une fonction recherche pour te permettre de retrouver n’importe quelle notion entrée dans anki en quelques clics (ce qui est extrêmement pratique quand tu as un doute sur un de tes cours et que tu n’as pas les 200 pages de poly avec toi).

Téléchargement de cartes ankiweb

Anki étant utilisée dans le monde entier par des milliers (millions ?) de personnes, il serait dommage de ne pas pouvoir partager les cartes crées à la sueur de notre front.

Avec ankiweb, c’est tout à fait possible.

Ne te fais pas d’illusion, tu ne trouveras pas de cartes toutes faites pour tes cours de master. Mais tu pourras en trouver beaucoup pour apprendre les langues, notamment le japonais.

Les révisions

L’application mobile est une bénédiction qui permet de mettre tous les temps morts à profit, notamment les transports en commun. C’est bien plus simple que de sortir 30 fiches papier qui ont une chance sur deux de finir éparpillées sur le sol du bus… 

Autre avantage de anki web : tu peux retrouver tes cartes depuis n’importe quel navigateur grâce à ton compte anki. C’est pratique et ça donne de la tranquillité d’esprit : impossible de perdre tes cartes qui sont de toute façon enregistrées dans le cloud, ton téléphone et ton PC !

(tu peux aussi faire des sauvegardes supplémentaires si tu es parano (comme moi))

L’inconvénient majeur

Avec tous ces avantages doivent venir des inconvénients et s’il y en a bien un, c’est que réviser sur anki est fatigant. Ça marche diablement mieux que “relire ces cours” et comme on stimule la mémoire pour retrouver les informations au fin fond de notre cerveau, c’est éprouvant.

Ici, la régularité est la clé : un peu de révision chaque jour pour s’éviter des weekends entiers passés à souffrir sur anki !

L’avantage de cet inconvénient est que tu ne perds pas de temps sur les notions que tu connais déjà. Elles te seront reproposées plus tard par l’application, mais en attendant, elle te permet de te concentrer sur ce que tu maîtrises le moins (l’idéal pour n’oublier aucune partie fondamentale d’un cours)

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment se donner des objectifs et les atteindre [7 étapes]

Les petits secrets des grands succès avec anki (après 5 ans d’utilisation)

Il est maintenant temps de t’expliquer exactement comment réviser efficacement avec anki. Encore une fois, le but n’est pas de faire un tuto. Il y en a déjà des tonnes en ligne et franchement, l’application est suffisamment simple pour ne pas en nécessiter. Par contre, comment l’utiliser, comment penser ses cartes, comment les rendre les plus efficaces possible… c’est que je veux t’expliquer après 5 ans d’utilisation quotidienne.

Connaître les règles du jeu

C’est une étape que trop de personnes négligent (qu’elles utilisent anki ou pas). Avant d’apprendre quoi que ce soit, tu dois savoir quels sont les attendus et quel doit être ton niveau d’exigence.

Si tu es étudiant, demande au prof quelles seront les épreuves de fin de semestre et tends l’oreille quand il insiste un peu trop sur certains points.

Si tu apprends des choses de ton côté, demande toi ce que tu voudras en faire. Par exemple, quand j’apprends des notions pour les appliquer avec mes clients en coaching, je sais que le par cœur est inutile. En revanche, la compréhension profonde de l’outil pour l’adapter à chacun est capitale.

Avant même de suivre un cours, une vidéo ou un livre, précise bien ton objectif avec ce dernier.

La prise de note

S’il y a bien une chose qui m’a fait gagner du temps, c’est de prendre des notes à l’ordinateur que je peux ensuite facilement reformater et condenser pour les inscrire sur une fiche anki.

Au bout de 5 ans, j’ai tellement l’habitude qu’en prenant mes notes, j’ai déjà une idée de la manière dont je vais découper le cours pour les entrer dans les fiches.

Ce que je te recommande de faire est de bien diviser les notions du cours, quitte à faire de tout petits paragraphes (qui seront bien plus facilement assimilables dans anki que de gros pavés).

Le fait d’avoir suivi la première étape va aussi beaucoup t’aider parce que tu sauras sur quels points tes notes devront être les plus fournies.

La création des cartes

L’erreur la plus courante pour les débutants avec anki est de faire des cartes trop longues et trop denses qui rendent (très) pénibles les révisions. En principe, cherche toujours à faire des cartes les plus courtes possible en divisant le cours. Je t’invite également à utiliser ton esprit de synthèse, exactement comme pour les fiches de révision classiques.

N’hésite pas à utiliser toutes les fonctionnalités de mise en page et de contenu pour rendre tes cartes faciles à retenir. Je te le partageais au début de l’article, tu peux intégrer photos, audio, équations et bien d’autres choses encore. Tu peux également comme dans n’importe quel traitement de texte mettre en gras, italique, souligné, en couleur, etc.

Si tu crées les cartes sur ordinateur et que tu vas les réviser sur téléphone, fais attention à la différence de taille des écrans… Ce qui fait une ligne sur pc en fait 4 sur ton téléphone donc les paragraphes de 5 lignes sur pc sont totalement imbuvables sur l’application mobile.

Ensuite, quoi réviser avec anki, est-ce que toutes les matières s’y prêtent ?

La réponse est oui et non.

Il y a des fondamentaux à apprendre dans toutes les matières : des mots de vocabulaire en langue, des formules en maths, etc. Pour ça, anki est super.

En revanche, il ne faut pas oublier la pratique.

Autrement dit, réviser sur anki ne permet pas de remplacer les exercices de maths, la mémorisation et la résolution de problème étant deux choses différentes.

Réviser

La clé de la répétition espacée est la lutte contre le courbe de l’oubli ce qui signifie que le timing est important.

En effet, si tu laisses les informations complètement disparaître de ton cerveau, ça ne sera pas aussi efficace.

J’ai lutté pendant des années pour réussir à réviser anki tous les jours… Et pour tout te dire, c’est difficile, il n’y a pas le droit à l’erreur.

Chaque jour de “pause” de donne beaucoup de retard qu’il est de plus en plus difficile à rattraper.

Par contre, quand tu y parviens, c’est génial. Comme tu connais de mieux en mieux chaque carte, les délais de révision s’allonge ce qui permet d’avoir une excellente maîtrise de tes cours à long terme (particulièrement utile pour les classes préparatoires et les partiels).

Grâce à anki, j’ai passé des partiels quasiment “sans réviser” dans les dernières semaines parce que je maîtrisais tout. Ça a aussi été le cas pour mon diplôme de coach qui s’est passé à merveille sans que je touche au cours dans les deux dernières semaines (et je passais moins de 5min par jour sur anki).

Donc la récompense est immense et c’est pour ça que je te recommande chaudement anki qui est de loin la méthode d’apprentissage de long terme la plus rentable que j’ai testé… Surtout que si tu apprécies déjà des méthodes comme le mindmaping, tu peux les intégrer dans anki.

Il n’est pas rare que je crée une carte qui est en réalité un mindamp du cours dans sa totalité ce qui me permet de bien saisir la vue d’ensemble et de prendre du recul sur ce que j’apprends.

1 réflexion sur “Application Ankiweb – tout apprendre facilement”

  1. Très bon article ! J’utilise personnellement Anki depuis 2 mois pour apprendre l’Allemand et c’est super efficace. Je couple Anki à des vidéos dans la langue plus des podcasts 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *