efficacité enfer ou opportunité

Devenir efficace : descente aux enfers ou opportunité?

Au fil des discussions et des commentaires, je me rends compte que j’ai oublié une chose essentielle sur ce blog : préciser ma vision de l’efficacité. On m’oppose souvent des points de vus très pertinents qui rejettent l’efficacité. Je les comprends et les respectent, mais ils sont à l’opposé de ma vision des choses. Chacun est différent, mais j’ai remarqué des traits communs.

Qu’est-ce que l’efficacité ?

En général voici ce qu’on me dit : Je trouve que l’efficacité est une recherche mal saine qui vise à en faire toujours plus. On n’est pas sur cette terre pour exploiter nos ressources physiques jusqu’au dernier souffle, mais pour se développer en tant qu’humain. En cherchant l’efficacité permanente, on se prive de réflexions fondamentales portant sur notre développement personnel et notre bonheur.

Pour moi l’efficacité est tout l’inverse.

C’est commencer par se construire un cadre avant de peindre ce qu’on veut dedans. C’est permettre notre développement, c’est encourager la progression et mettre l’humain au centre de notre vie. Les plus grands penseurs grecs étaient des rentiers, si riches qu’ils n’avaient pas besoin de travailler. Tout le temps libre qu’ils avait leur a permis de développer leur pensée et de contribuer au monde à leur manière.

Force est de constater que je ne dispose pas de la même fortune ce qui ne me permet pas d’avoir autant de temps que ces grands philosophes. Ce n’est pas pour autant que je renonce à mon développement et à ma progression. A l’inverse, je me crée des circonstances favorables.

Être efficace me permet de travailler moins et de donner une attention particulière aux choses qui me tiennent à cœur. J’explore les domaines qui piquent ma curiosité. Je lis des livres auxquels je n’aurais jamais pensé.

Pour moi l’efficacité, se créer un cadre est tout sauf une contrainte, mais une manière de se créer de la liberté.

 

Le cadre qui nous rend efficace

Quelle est la définition de ce cadre pour moi ? C’est tout simplement un ensemble d’habitudes, de principes et de systèmes qui permet d’avoir la réponse la plus appropriée possibles aux différentes situations auxquelles on fait face. Il vise à maintenir notre équilibre et garantir notre développement personnel. Il est la plupart du temps orienté vers un objectif qui a un sens profond pour le créateur de ce cadre.

Pour ceux qui le souhaitent, je vais détailler cette définition en abordant successivement les principes, les habitudes et les systèmes. Je donnerai des exemples dans chaque catégorie pour vraiment donner un sens concret à cette notion de cadre. Je vous recommande vivement de constituer votre propre cadre en vous inspirant des outils que j’utilise.

Commençons par les principes car ils déterminent en grande partie quelles habitudes et quels systèmes on choisit de mettre en place.

L’importance des principes pour votre efficacité

Pour différencier les principes des habitudes, je dirais que ces dernières sont un comportement régulier qu’on décide de mettre en place alors que les principes sont une manière générale d’appréhender les problèmes.

Voici par exemple une liste des principaux principes de travail auxquels je crois.

Savoir ce qui est le plus important

Celui-ci est un pilier essentiel de l’efficacité puisqu’il permet de donner du sens à mes actions. Il se décompose en deux niveaux :

– Les valeurs

– Les objectifs

Les valeurs sont votre éthique personnelle et vos convictions profondes. Si vous voulez sauver le monde de la famine, devenir trader n’est surement pas une voie pour vous. Il faut bien prendre en compte nos valeurs lors de la fixation de nos objectifs de vie pour qu’ils aient un sens profond pour nous.

Les objectifs sont ce que vous voulez accomplir. Ici, je parle des objectifs de tous niveaux : vos objectifs de vie, de l’année, du mois, de la semaine. Il est important de connaitre notre priorité pour faire l’essentiel et ne pas vous perdre. Pour une réflexion plus approfondie sur les priorités lisez l’article sur le livre « the one thing ».

Avoir les idées claires sur les valeurs et les objectifs les plus importants pour vous vous permettra de donner un sens à vos efforts et de les concentrer dans une direction précise afin de réaliser ce que vous souhaitez.

La phrase qui vous inspire

Cette phrase est simplement l’expression d’un de vos principes. J’en ai déjà parlé, mais surement pas assez clairement au vu de toutes les questions que j’ai eues en coaching à ce sujet la semaine dernière !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment ne plus être perfectionniste

En lisant des livres sur des personnes qui ont du succès, je me suis rendu compte que la plupart d’entre elles avaient une phrase qui les inspire au quotidien. J’ai commencé par emprunter ces phrases inspirantes en essayant de les appliquer dans ma vie. Ça me fournissait une motivation intéressante, mais elle ne durait jamais longtemps car ces phrases ne me convenaient jamais complètement. Au fil du temps, sans vraiment la chercher, j’ai trouvé ma phrase. Elle me permet de lutter contre la procrastination et à un sens très profond pour moi.

Quand je l’ai trouvée, j’ai eu l’impression de mettre des mots sur une conviction que j’avais déjà depuis longtemps. C’est assez compliqué à expliquer, mais c’est ce que j’ai ressenti.

Cette phrase est : ne jamais sacrifier le lendemain.

 

Comment gérer mon emploi du temps

En fonction de vos préférences et de votre personnalité, il y a surement une manière qui vous conviendra mieux que les autres de gérer votre emploi du temps. Pour moi, elle consiste à surcharger le début pour me libérer la fin. C’est-à-dire que je planifie mes semaines et mes journées pour faire en sorte d’en faire le maximum en début de semaine et le matin. Je trouve très stimulant le fait de terminer mon travail avant la fin de la journée pour m’accorder un temps de repos bien mérité. De cette manière, plus je suis efficace, plus je suis récompensé par un temps de repos important.

L’hygiène de travail

Je ne savais pas trop comment appeler cette dernière catégorie qui regroupe beaucoup de petits principes qui peuvent faire une grande différence dans votre efficacité et votre capacité à réaliser des choses.

Voici une liste de ce que regroupe l’hygiène de travail pour moi :

– Se donner une heure de fin de notre travail chaque jour et la respecter

– Fixer des pauses régulières

– Ranger notre espace de travail pour rester efficace

Maintenant qu’on a une vision plus claire des principes, penchons-nous sur les habitudes.

 

L’importance des habitudes

Imaginez que vous croisiez un cavalier fièrement assis sur son cheval. Vous luis demandez où il souhaite aller. Il vous répond « demandez au cheval ».

Surprenant n’est-ce pas ?

Ne pas contrôler ses habitudes, c’est être sur un cheval qui fait ce qu’il veut. De cette manière, vous avez bien peu de chance d’atteindre vos objectifs. Je sais que certains ont des réticences vis-à-vis des habitudes. Ils ont l’impression qu’elles les rendent captif du traintrain quotidien et de la routine. Vous l’avez compris, pour moi, elles font partie de la construction de notre cadre qui nous permettra de nous exprimer et de nous développer comme on le souhaite.

Les habitudes sont présentes à de nombreux niveaux et je vais vous lister celles qui me semblent les plus importantes à influencer.

La première habitude de la journée : la routine du soir

Chaque jour commence la veille au soir. Ce moment est crucial et définit en grande partie l’efficacité du lendemain. Je teste beaucoup de choses en ce moment pour améliorer l’efficacité de ma routine du soir dans ce qui me semble être son objectif principal : un endormissement rapide.

Elle dure environ une heure pour moi et commence par des exercices de souplesse de la méthode lafay et de respiration Wim Hof. Pendant ces pratiques, j’écoute de la musique ou le silence, mais j’évite les podcasts ou autre. Mes récentes expériences m’indiquent que limiter la quantité d’information qui m’arrive le soir est favorable à mon endormissement. Après ces exercices, j’écris ce qui me passe par la tête dans un petit carnet et fais en sorte de passer ma journée en revue. C’est une nouvelle habitude que je suis en train d’adopter. Elle m’aide beaucoup à clarifier mon pourquoi et m’oblige à prendre un temps de réflexion régulier.

Ensuite, encore dans le domaine du test pour le moment, je m’applique à ne rien faire. C’est-à-dire que j’arrête tout, je laisse mon esprit divagué en étant debout. Ça m’évite de me tourner et me retourner avant de m’endormir. Pour l’instant, je trouve ça assez efficace et ressourçant, mais nous pourront en reparler une fois que j’aurai plus de recul sur ces méthodes.

La routine du matin

J’avais parlé du Miracle Morining qui consiste en une routine du matin élaborée il y a quelques temps. Je vous conseille vivement de tester. Pour le moment, je me contente du minimum pour la routine du matin : Cuisiner le petit déjeuner, prendre une douche froide.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment bien se réveiller sans café

La seule vraie recommandation que je peux vous donner est qu’il faut expérimenter pour savoir ce qui vous convient le mieux. Apprenez à vous connaître et vous optimiserez mieux vos journées !

Le sport

Cette habitude n’est pas quotidienne, je fais du sport entre 1 et 6 fois par semaine en fonction de mes envies et besoins du moment. Là encore, expérimenter semble la meilleure solution pour connaitre vos besoins. Par exemple, quand je commence à saturer de mon travail, je pars courir, ça me permet de bien me changer les idées. En moyenne, je dois faire du sport 2 ou 3 fois par semaine en plus de mes étirements quotidiens.

La cuisine

Manger sainement permet à notre corps d’âtre aussi performant que possible. Je vous conseille donc vivement de cuisiner. Je rentre cette pratique dans les habitudes parce qu’en s’organisant, on économise un temps fou. Faites une collection de boites en verre pour toujours cuisiner pour minimum 3-4 repas et stocker les restes dans le frigo.

La lecture

Je n’ai pas vraiment d’horaires ni de routine particulière pour lire, mais je le garde à l‘esprit en permanence. De cette manière, quand je n’ai rien à faire, la réponse par défaut n’est pas de regarder un film ou perdre mon temps dans les méandres d’internet, mais de continuer le livre passionnant que j’ai commencé.

 

Les systèmes

Ils représentent notre manière de répondre à des situations ou des problèmes bien précis. Ils permettent en quelque sorte de « standardiser » notre réponse pour qu’elle soit la plus efficace possible et éviter certaines erreurs ou oublis. Ils s’améliorent avec l’expérience ce qui leur permet de devenir de plus en plus performants. C’est une manière de prendre en compte nos erreurs pour éviter de les reproduire encore et encore.

Les checklists

Comment s’assurer qu’on réalise bien une tâche répétitive en minimisant le nombre d’erreurs possibles ?

C’est une question fondamentale que se sont posés les pilotes d’avion et les agences spatiales. Dans ces industries, la checklist est une religion. On doit effectuer un certain nombre de vérifications avant de partir au risque de mourir. Même si le risque n’est pas le même pour nous, on peut aussi bénéficier des avantages des checklists dans nos quotidiens.

Par exemple, pour m’assurer que je tiens bien mes bonnes habitudes quotidiennes, j’ai une checklist qui les regroupe. Avant de publier une vidéo, j’ai une checklist. Pour mettre en ligne les fiches action, un autre etc.

Ma façon de gérer mon emploi du temps pourrait aussi être considérée comme un système, mais on en a déjà parlé dans la catégorie principes donc je ne vais pas y revenir.

Vous l’avez compris, les systèmes facilitent la réalisation des tâches répétées régulièrement. Mais ils sont aussi fondamentaux pour se remettre en selle en cas de crise de procrastination intense ou autre obstacle qui déstabilise notre cadre.

Se remettre en selle en cas de difficulté

J’ai deux systèmes qui marchent de paire quand ma productivité s’enraye. Le premier pourrait être considéré comme un sas de décompression pour permettre à l’autre d’être vraiment efficace. Si je me sens dépassé par les événements, je commence par une bonne séance de sport pour m’aérer l’esprit (souvent un footing). Ça me permet de commencer à prendre du recul pour l’étape suivante qui consiste à se poser des questions importantes.

En général, une perte de motivation est due à une perte de sens. Je m’attache donc à redonner du sens à mes actions présentes.

La deuxième étape du système est de me poser la question « pourquoi ? » plusieurs fois pour me rappeler l’utilité de la tâche en cours dans mon objectif et l’utilité de l’objectif pour moi. Ensuite, j’utilise la méthode en 7 étapes pour ancrer un objectif dans le présent (je la présente dans cet article).

Pour appliquer cet article dense, récupérez la fiche action qui résume les points à mettre en place et vous permettra d’appliquer les conseils facilement.

Rappelez vous que l’action est la clé !

BYE

 

Cliquez ici pour obtenir la fiche action et appliquer les conseils de l’article !

1 réflexion sur “Devenir efficace : descente aux enfers ou opportunité?”

  1. Salut à tous,

    Je valide complètement le lien entre perte de motivation et perte de sens. J’ai donné un cours à l’IUT d’Aix-en-Provence hier et l’une des élèves avait zéro énergie à consacrer à sa recherche de stage de fin d’études (je donne des cours en recherche d’emploi ^^).

    En creusant un petit peu, je me suis rendu compte que son objectif était de partir travailler à l’étranger et que sa mère l’incitait à finir son IUT pour obtenir un diplôme. Sauf que, voilà, aller étudier à l’IUT ne faisait pas sens pour elle.

    Je l’ai donc invité à essayer de voir en quoi ses études à l’IUT pouvaient l’aider à partir à l’étranger. Chercher en quoi ce que nous faisons nous permet d’atteindre nos objectifs – qui ont eux-mêmes issus de nos rêves – est dynamisant !

    Si, par contre, notre action en cours ne sert pas nécessairement à l’atteinte de nos objectifs, autant remettre en question le fait de la faire, vous ne pensez pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *